Accueil Luther musicien Concert 14 mai Concert 28 mai Concert 11 juin L'Aura des Arts Infos pratiques
Retour


En 2010,

parution d’un DVD

L’herbier de Colette d’Edith Lejet.

Ce DVD associe la photo, la musique et la poésie. Les textes choisis et mis en musique par la femme compositeur Edith Lejet sont extraits de Pour un herbier de Colette et traduits en anglais, allemand et letton.


Plus d’informations :


www.edith-lejet.com/Textes/anglais/

herbier_de_colette-va.php




DVD en vente auprès de L’Aura des Arts : 7 € 






En 2011,

édition d’un livre d’art

Trois parfums de Femmes –

Femmes au-delà du silence


Livre en vente auprès de L’Aura des Arts : 15 €

La conception de ce livre est parallèle à la
création des
Jardins de Colette à Varetz
(Corrèze) au pied du château de Castel Novel.
Le château fut la propriété du baron Henry de Jouvenel, époux de la romancière de 1912 à 1924, qui y séjourna fréquemment.

Le livre met en regard trois femmes artistes au seuil du 20ème siècle, époque de rupture où, grâce à la rencontre et au dialogue entre les artistes de différentes cultures, l’art et la société s’ouvrirent à la modernité.

Il s’agit de la romancière française Colette, de la peintre allemande Paula Modersohn-Becker et de la poétesse et dramaturge lettonne Aspazija, trois femmes créatrices qui ont poursuivi tout au long de leur vie la double quête de l’identité et de la liberté en tant que femme et artiste. Ce faisant, chacune a trouvé un langage artistique qui la rendit pionnière  dans son domaine.

Sur plus de 125 pages, Christophe Fouin, photographe au château de Versailles, évoque les décors qui portent encore – en France, Allemagne, Lettonie et Suisse – l’essence de la vie de ces trois femmes artistes.

Pour Colette, c’est presque la France entière qui est concernée, avec la Bourgogne, la Franche-Comté, la Bretagne, la Corrèze, la Côte d’Azur et Paris.

Pour Aspazija, sont évoqués la capitale de la Lettonie Riga et sa proche banlieue de villégiature sur la Baltique, Jurmala, ainsi que Castagnola sur le lac de Lugano en Suisse où elle fut en exil de 1905 à 1920.

Pour Paula Modersohn-Becker sont principalement évoqués Brême et le proche village de peintres Worpswede en Allemagne, avec un suivi sur les attaches parisiennes. Elle avait un atelier rue du Maine et a laissé une riche correspondance avec de nombreuses impressions sur Paris. Un retour photographique est fait sur les lieux qu’elle a fréquentés dans la capitale française.

Un texte d’une dizaine de pages traduit en trois langues - allemand, français et letton - et rédigés par les spécialistes présente les trois femmes artistes.

Cliquer pour écouter un extrait de l’Herbier de Colette.

Portail des Jardins de Colette - Varetz